Publiée le 14 septembre 2022 Village d’enfants /// Pose de la première pierre

Village d’enfants /// Pose de la première pierre

Le 14 septembre 2022, Claude Riboulet – Président du Département de l’Allier, Nicole Tabutin – Conseillère déléguée à l’enfance et à la famille, Jean-Sébastien Laloy – Maire de Cusset et Daniel Barroy – President de SOS Villages d’Enfants (France) ont procédé à la pose de la première pierre du futur village d’enfants sur le site du Moulin de Presles à Cusset.

Annoncé en 2020, le département de l’Allier va créer deux villages d’enfants sur le territoire à Cusset et Commentry. Gérées par l’association SOS Villages d’Enfants, cette structure va accueillir des fratries dont la situation familiale nécessite leur placement et leur permettre de continuer à vivre entre frères et soeurs dans un environnement sain. Ainsi, une quarantaine de jeunes seront pris en charge et seront accompagnés par trente professionnels à Cusset.

L’ouverture des deux villages d’enfants à Cusset et Commentry est prévue pour le deuxième semestre 2023

Qu’est-ce qu’un Village d’Enfants ?

Un village d’enfants est un petit lotissement composé de maisons individuelles, d’une maison familiale réservée aux visites des parents, et d’une maison commune ouverte à tous les enfants, placé sous la responsabilité d’une équipe de direction.

L’association réunit sous un même toit des frères et soeurs qui ne peuvent plus vivre avec leurs parents et qui ont été confiés à I’aide sociale à l’enfance, pour préserver autant que possible les liens familiaux qui vont permettre à chaque enfant de grandir en sécurité et de se développer. L’enfant est accompagné au quotidien dans sa progression.

Les fratries sont accueillies ensemble, dans une maison qui devient la leur, par un binôme de professionnels qui se relaient : leur père ou leur mère SOS (éducateurs familiaux), et un ou une aide familiale. Ils font partie d’une équipe pluridisciplinaire (directeur, chef de service, éducateurs, psychologue...) qui accompagne de manière individualisée chaque enfant.

Le Département a choisi de privilégier cette structure d’accueil pour permettre aux enfants de vivre dans des lieux d’habitation qu’ils s’approprient, auprès de figures d’attachement sur lesquels ils peuvent compter sur la durée.

Les enfants pris en charge sont :

  • des mineurs de 0 à 18 ans confiés à I’ Aide Sociale à l’Enfance, accueillis en fratrie ;
  • des Jeunes majeurs de 18 à 21 ans, en fonction de leur projet personnel.

Le projet associatif reposera sur :

  • une offre d’accueil multiple pour répondre aux besoins : séjours de moyen et long terme pour les fratries ;
  • des séjours de type urgence pour l’accueil de fratries, permettant la mise à l’abri immédiate des enfants dans un premier temps puis une évaluation de la situation et l’orientation adéquate ;
  • ouvertures permanentes : le village d’enfants doit être en mesure d’accueillir les enfants et les jeunes sans interruption, 365 jours par an, 24 heures/24, 7 jours/ 7 ;
  • la capacité à offrir un environnement de type familial avec un cadre de vie chaleureux et convivial. Chaque maison individuelle doit recréer les conditions comparables à celles d’une habitation traditionnelle : cuisine, salon, chambres individuelles, espace extérieur privatif. Le village doit être un lieu de vie convivial avec des espaces extérieurs, un espace collectif dédié aux activités telles que les rencontres parents-enfants, des ateliers, animations, soutien scolaire, suivi éducatif, etc.

L’équipe qualifiée, à l’écoute et bienveillante, est :

  • pluridisciplinaire : éducateur spécialisé, éducateur scolaire, psychologue, animateur, mère ou père SOS... ;
  • titulaire de diplômes en travail social pour les métiers qui le requièrent ;
  • formée ou sensibilisée aux spécificités de ces différents types d’accueil et de publics.

En mesure d’adapter la prise en charge aux besoins et au projet de chaque enfant. Les modalités de formation et d’accompagnement professionnel des personnels de l’établissement seront régulièrement étudiées avec attention : formations initiale et continue, supervision, réunions internes, management, chartes internes…

À Cusset et Commentry, chacun des deux villages d’enfants pourra accueillir 40 enfants mineurs en besoin de protection : 8 habitations familiales recevront chacune au maximum 6 enfants vivant en fratries, encadrés au quotidien par des éducatrices familiales.

DEUX SITES RETENUS POUR CES DEUX VILLAGES D'ENFANTS

A Cusset et Commentry, chacun des deux villages d’enfants SOS pourra accueillir 40 enfants mineurs en besoin de protection : 8 habitations familiales recevront chacune au maximum 6 enfants vivant en fratries, encadrés au quotidien par des éducatrices familiales.

Les deux sites retenus répondent à des critères de sélection précis :

  • terrains viabilisés de 10 000 m2 chacun ;
  • adaptés à la construction de pavillons ;
  • répondant à des critères de haute qualité environnementale et de fonctionnalité pour l’accueil d’enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance ;
  • d’une capacité d’accueil de 2 fois 40 enfants
  • situés sur deux bassins de vie distincts, distants de 60 minutes de transport maximum l’un de l’autre pour faciliter l’accès à cette offre spécifique à l’ensemble des enfants du département ;
  • implantés sur des communes dotées ou situées à proximité de différents équipements de commerces, maisons de santé, écoles maternelles, primaires et collège a minima.

Les villages d’enfants SOS de Cusset et Commentry seront conçus selon les normes d’un « EcoVillage » avec des ambitions élevées en termes d’économie d’énergie et de bilan carbone. Le projet répondra ainsi aux enjeux de préservation de l’environnement et de sensibilisation des enfants à la question du développement durable.

Le lieu disposera d’un certain nombre d’espaces de sport, d’une aire de jeux, d’espaces verts paysages et de lieux de rencontres extérieurs favorisant le développement du capital social de l’enfant. 

Comme dans tous les villages d’enfants SOS, une salle commune d’activités permettra des rencontres entre les différentes fratries autour d’actions collectives et des espaces autonomes d’accueil parents enfants seront créées pour maintenir le lien entre l’enfant et ses parents tout en restant sur le site sécurisé et sécurisant.

Pour associer l’enfant aux décisions du quotidien qui le concerne, dans chaque village, un espace de consultation des jeunes seront mis en place afin d’échanger sur les projets en cours. Les enfants y sont représentés, ainsi que la fondation et l’équipe éducative.

SOS VILLAGES D'ENFANTS

À l’origine de l’association SOS Villages d’Enfants, une idée simple et généreuse : offrir aux enfants orphelins, abandonnés ou séparés de leurs parents dans le cadre d’un placement, le bonheur de grandir ensemble dans la chaleur et la sécurité d’une nouvelle vie de famille.

Le coeur du projet l’association SOS Villages d’Enfants repose sur son engagement à accompagner les frères et soeurs sur le long terme, en leur permettant de vivre une relation affective et éducative avec un adulte de référence qui s’engage à leurs côtés durant toute la durée du placement, avec la possibilité de maintenir des liens au-delà.

Pour toujours mieux répondre aux besoins des enfants, l’association enrichit ses missions d’actions en faveur de la prévention de l’abandon, du renforcement des familles, de l’éducation et de la santé.

FINANCEMENT ET CALENDRIER

Financement

Le budget annuel de l’établissement sera fixé dans le cadre d’un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens, conclu entre le Département et l’association. Il se situera aux alentours de 4 millions d’euros.

Côté emploi, près de 56 équivalent temps plein permettront d’assurer la prise en charge des 80 enfants répartis sur les deux sites.

Calendrier

L’ouverture des deux villages d’enfants à Cusset et Commentry est prévue pour le deuxième semestre 2023, la notification de l’arrêté d’autorisation a été actée en 2020.

POUR ALLER PLUS LOIN 

LA PRÉVENTION ET LA PROTECTION DE L’ENFANCE DANS L’ALLIER

  • un budget consacré par le Département à l’enfance de plus de 31,3 M€ en 2021 (hors rémunération des assistants familiaux), en hausse constante depuis 2017 ;
  • 1322 enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance dans le département, dont 698 auprès d’un assistant familial ;
  • 350 assistants familiaux ;
  • 220 mineurs non accompagnés dans le département.

Les derniers articles publiés