Publiée le 21 juin 2019 LES FEMME SAVANTES – COMPAGNIE DU DÉTOUR

LES FEMME SAVANTES – COMPAGNIE DU DÉTOUR

Molière a écrit avec « Les femmes savantes», une de ses dernières grandes comédies de caractère et de moeurs. Il y développe une vision satirique de la préciosité qui devient folie collective et contagieuse, ainsi qu’un motif récurrent chez lui : le mariage forcé. Deux soeurs : l’aînée qui est précieuse (Armande) et la cadette plus simple (Henriette) se disputent le même homme (Clitandre). Henriette est soutenue par son père (Chrysale) et son oncle (Ariste) et Armande par sa mère (Philaminte) et sa tante (Bélise). Ces dernières, (les femmes savantes), admirent Trissotin, bel esprit, qui fait la cour à Henriette. Une ruse d’Ariste permettra de démasquer Trissotin et de sauver la situation. C’est la première fois que la compagnie choisit de monter une pièce du répertoire classique. Les revendications féminines de cette pièce sont modernes pour l’époque même si Molière s’en moque. Ces femmes sont bouleversantes, touchantes et ridicules en même temps. C’est justement cet équilibre entre le pathétique et le comique que la compagnie désire questionner dans cette pièce.

Les derniers articles publiés