Opéra sous les étoiles – Peer GyntPeer Gynt - Un Opéra de Edvard Grieg - Mise en scène par Angélique Clairand

Opéra sous les étoiles – Peer Gynt

Place Victor-Hugo

Samedi 11 juin à 20h sur la place Victor-Hugo, la scène de l’Opéra de Lyon sera projetée sur grand écran avec la retransmission en direct du spectacle « Peer Gynt » de l’auteur norvégien Henrik Ibsen. Un classique du théâtre, réadapté par Angélique Clairand, sous la direction musicale de la jeune cheffe d’orchestre Elena Schwarz. Une musique inspirée du folklore norvégien interprétée par l’Orchestre National, les solistes et la Maîtrise de l’Opéra de Lyon. Derrière ce drame poétique, se cache Peer Gynt, interprétée par Jérémy Lopez, sociétaire de la Comédie Française, un personnage frustré par sa condition, qui s’invente un monde imaginaire. Échappant à une réalité qui lui est insupportable, il oscille dans cette pièce entre courage et lâcheté face aux obstacles rencontrés.

UN OPÉRA DE
E. Grieg

MISE EN SCÈNE
A. Clairand

DIRECTION MUSICALE
E. Schwarz

L'Histoire

Frustré par sa condition, Peer Gynt invente un monde imaginaire qui lui permet d'échapper à une réalité insupportable. Oscillant sans cesse entre courage et lâcheté, cet anti-héros en quête de rêve et d'identité surmonte, au cours d'un voyage initiatique, les obstacles qu’il rencontre par la fuite et le mensonge.

Odyssée du soi

Ecrit par Ibsen en 1866, Peer Gynt est un classique du théâtre aux nombreuses mises en scène. La force de l'épopée, le mystère du personnage principal, la poésie de la langue et des situations, les thématiques philosophiques, donnent à l'œuvre une puissance théâtrale incontestable, sublimée par la musique de Grieg, jouée pour la première fois en 1876 et inspirée du folklore norvégien. Angélique Clairand avait déjà adapté Peer Gynt en 2009 dans une version scénique ramassée et un accompagnement musical pour formation réduite. Le projet est ici tout autre puisqu'en dialogue permanent avec un texte porté théâtralement par un groupe d'acteurs. La musique est, elle, interprétée par l'Orchestre de l'Opéra, des solistes et la Maîtrise de l'Opéra. Dans cette nouvelle mise en scène, la question du mensonge se double d'une réflexion sur l'identité. Les récits imaginaires y relèvent moins d'une mythomanie que d'une ode à la fantaisie et au voyage intérieur doublé d'un hommage aux rêveurs. Une odyssée du soi dans les méandres de l'inconscient du héros.

ANGÉLIQUE CLAIRAND

Après une licence de Lettres Modernes et une année au Conservatoire de Nantes, elle intègre l’École de la Comédie de Saint-Étienne. Là, elle crée avec Eric Massé la Compagnie des Lumas et joue dans la plupart de ses spectacles. Elle met en scène et adapte à la scène avec lui Retour au fumier d’après le roman de Raymond Federman ainsi que les journées de sortie des élèves de l’École de la Comédie de Saint Etienne : Les Moinous.

À partir de ce moment, elle oriente son travail dans deux directions : d’une part, en créant des spectacles qu’elle adapte ou écrit et dans lesquels elle joue : La bête à deux dos ou le coaching amoureux de Yannick Jaulin, Le pansage de la langue (spectacle en patois vendéen) dont elle est l’auteure et plus récemment Tupp’ ou la coupeuse de feu de Nasser Djémaï.

D’autre part, elle met en espace des concerts avec récitant : La petite sirène d’Andersen avec Natalie Dessay et l’Ensemble Agora sous la direction musicale de Fabrice Pierre, Peer Gynt d’Edvard Grieg d’après Henrick Ibsen avec Didier Sandre et les musiciens de l’Orchestre National de Lyon, sous la direction de Fabrice Pierre, Les sentiers de la tourmente avec Yannick Jaulin et L’Auvergne Imaginée.

​Elle a été membre du collectif artistique de la Comédie de Valence de 2010 à 2014 où elle a travaillé notamment sous la direction de Richard Brunel dans Les criminels de Ferdinand Bruckner, Le silence du Walhalla et Ghost Hôtel d’Olivier Balazuc ainsi que dans les tribunes politiques.

Comme comédienne, elle a aussi joué dans les créations de Gilles Pastor, Karelle Prugnaud, Stanislas Nordey, Fréderic Fisbach, Jean-Claude Berutti, Julika Mayer, Renaud Herbin, Robert Cantarella, Annie Lucas et Georges Bécot. ​ Dernièrement, elle poursuit sa collaboration avec Eric Massé dans Tartuffe nouvelle ère et avec Yannick Jaulin dans les Oisives qu’elle a co-écrit avec lui et Valérie Puech.

Angélique Clairand place la rencontre humaine au centre de sa pratique artistique en tentant en permanence de relier l’être, sa présence vraie et son corps en mouvement. En complément de son activité artistique, elle obtient son Diplôme d’Etat Théâtre et devient praticienne de la Méthode FeldenkraisTM certifiée pour les cours de prise de conscience par le mouvement.

DISTRIBUTION

UN OPÉRA DE
Edvard Grieg

MISE EN SCÈNE

Angélique Clairand

DIRECTION MUSICALE
Elena Schwarz

DÉCORS
Anouk Dell'Aiera

COSTUMES
Bruno De Lavenère

LUMIÈRES
Laurent Castaingt

CHORÉGRAPHIE
Corinne Garcia

DRAMATURGIE
Catherine Ailloud-Nicolas

PEER GYNT
Jérémy Lopez, sociétaire de la Comédie- Française

ÅASE, LA MÈRE
Martine Schambacher

LE ROI DES TROLLS
Jean-Philippe Salerio

SOLVEIG
Claire de Sévigné

LA FEMME EN VERT
Alizée Bingöllü

Orchestre, Chœurs et Maîtrise de l’Opéra de Lyon

Plus d'information sur

Opéra de Lyon