L’Opéra sous les étoilesBarbe-Bleue d'Offenbach

L’Opéra sous les étoiles

Place Victor-Hugo

C’est inédit, d’envergure et gratuit ! Le temps d’une soirée, le samedi 29 juin, l’Opéra de Lyon s’affichera sur grand-écran en plein coeur de ville sur la place Victor-Hugo avec la retransmission en direct du spectacle “Barbe-Bleue” d’Offenbach réinterprété par le metteur en scène Laurent Pelly.

À la nuit tombée, plus exactement à 21h45, vous découvrirez les coulisses du spectacle et interviews des artistes avant de vous laisser entraîner dans l’univers du grand compositeur. En 1866, Offenbach tourne en dérision l’histoire sanglante de Barbe-Bleue. 153 ans plus tard, c’est avec son décalage comique et ses gags visuels que Laurent Pelly, bien connu des planches lyonnaises, donne une interprétation personnelle de cette oeuvre, rendue célèbre par Charles Perrault. Sa mise en scène puisée directement dans le cinéma et la bande dessinée, vient épouser parfaitement la fantaisie d’Offenbach. Pour le confort lors de la diffusion, des chaises seront installées par la Ville. Vous pourrez néanmoins, si vous le souhaitez, emmener vos poufs, chaises ou plaids personnels afin de profiter de la soirée confortablement. A noter, un espace de restauration sera à votre disposition avant la projection, vous profiterez notamment du banquet dressé par le restaurant Les Montagnards à l’occasion du Festival de Bande Dessinée “Venez Buller à Cusset” #2 ou en terrasse chez nos restaurateurs du coeur de ville.

Une satire à succès

Avec son Barbe-Bleue, donné pour la première fois au Théâtre des Variétés en 1866, Offenbach tourne en dérision le célèbre et cruel conte de Charles Perrault sur un livret de Meilhac et Halévy. Les trois s'en donnent à cœur joie pour faire de ce Barbe-Bleue fainéant et fanfaron une caricature des parvenus du Second empire. Ce qui n'empêche pas, bien au contraire, l'enthousiasme du public parisien et le succès de l'opérette à travers le monde.

Révélé en 2000 par La Belle Hélène, le metteur en scène Laurent Pelly avait déjà fait ses premières armes dans l'univers d'Offenbach à l'Opéra de Lyon avec Orphée aux Enfers et poursuivi avec de nombreux classiques du maître de l'opérette dont dernièrement le fameux Roi Carotte. Onirique, caustique, adepte du décalage comique et des gags visuels, son style, qui puise dans le cinéma et la bande dessinée comme dans la culture classique bouscule avec bonheur les grands compositeurs et se marie à merveille avec la fantaisie d'Offenbach.

Plus d'information sur

Opéra de Lyon